Rhithrogena germanica, le grand éphémère du mois de mars

Si les scientifiques le connaissent sous son nom latin, Rhithrogena germanica, les pêcheurs à la mouche ont plutôt tendance à le nommer March Brown ou Brune de mars. C’est en effet le premier grand éphémère à faire son apparition dès le mois de mars d’où ces deux appellations.

Avec 25 espèces différentes représentées sur le territoire français, le genre Rhithrogena est le plus diversifié dans la famille des Heptagenidae.

Rhithrogena germanica, tout comme les autres représentants de son genre, apprécie les eaux vives et notamment les courants des grandes rivières de piémont.

Le grand éphémère du mois de mars
Rhithrogena germanica – Subimago

Son émergence se produit très souvent en début d’après-midi. Les imagos ne seront actifs qu’en fin d’après-midi et jusqu’à tard dans la soirée. Contrairement à de nombreuses espèces du genre Rhithrogena, l’émergence est assez laborieuse et la subimago reste assez longtemps sur l’eau d’où son intérêt pour les pêcheurs à la mouche.
La subimago et l’imago ont un corps qui mesure entre 11 et 15 mm terminé par des cerques de 11 à 16 mm de longueur.
Les émergences de Rhithrogena germanica peuvent être massives et donner lieu à une très forte activité de surface. Ces éphémères de taille relativement importante sont en effet une proie de choix pour les poissons.
Attirées en surface par ce festin providentiel, les grosses truites viennent les gober et les avalent goulûment et en grande quantité. C’est pour cela qu’il  sera donc préférable d’employer un bas de ligne dont le brin terminal aura une résistance suffisante pour parer à un démarrage puissant et une lutte parfois acharnée au milieu des courants puissants des grandes rivières. La taille de l’imitation, montée généralement sur hameçon de 14 ou de 12, nécessite également de ne pas descendre dans des diamètres trop fins pour éviter un vrillage qui pourrait être conséquent à cause de l’emploi de certains modèles.

A l’instar de Baetis Rhodani, Rhithrogena germanica est donc un éphémère de début de saison dont il vaudra mieux posséder quelques imitations.

A noter que l’appellation Brune de mars s’étend à plusieurs espèces d’heptageniidae qui possèdent des tonalités plus ou moins identiques qui tirent sur les couleurs fauve à marron et qui bien évidemment, émergent au mois de mars.

Une dernière précision qui a son importance. Les plus grosses émergences se produisent souvent par pluie fine ou temps couvert. Une habitude assez coutumière chez les éphéméroptères. Il ne vous reste plus qu’à prévoir une protection contre la pluie et à vous rendre au bord de l’eau même si les conditions météorologiques ne sont pas franchement idéales. Parfois, il faut choisir, prendre des poissons ou des coups de soleil.

Entre douleur et plaisir, j’ai depuis bien longtemps fait mon choix !

PS : subimago est un nom féminin alors qu’imago est un nom masculin.

Vous avez aimé ce sujet ?

C’est un post gratuit qui vaut bien quelques partages …

Découvrez toutes les familles d’éphémères sur notre livre  » Mes carnets de pêche à la mouche » – Tome 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

No announcement available or all announcement expired.