Philopotamus, de l’or dans nos torrents

En ce début de printemps, une famille de trichoptères est très présente sur les berges des torrents de piémont et d’altitude : les Philopotamidés.

La famille des Philopotamidae comporte 3 genres : Philopotamus – Wormaldia – Chimarra

Contrairement à de nombreuses autres espèces de trichoptères, les Philopotamidés sont des trichoptères très intéressants pour les pêcheurs à la mouche car ils ont une activité très intense tout au long de la journée et s’éloignent rarement du milieu aquatique où ils sont nés.

Les espèces de cette famille sont parfois assez difficiles à approcher. Les adultes fuient rapidement en volant en zigzag au milieu de la végétation dès que l’on veut s’en approcher. Ils colonisent des secteurs où l’eau est froide et bien oxygénée.

Les espèces du genre philopotamus sont assez reconnaissables des autres trichoptères car elles ont les ailes marbrées.

Philopotamus montanus

Cette espèce est très répandue dans les cours d’eau de montagne en particulier dans les torrents mais également dans les ruisseaux et l’amont des rivières alpines. La larve de type campodéiforme vit à l’intérieur d’un filet en forme de tube qui lui sert d’abri et de piège. Au moment de la nymphose, la larve construit une logette nymphale en forme de demi coquille qu’elle cimente aux rochers immergés. La grande activité des adultes tout au long de la journée et jusqu’au crépuscule leur octroie les faveurs des pêcheurs. Les adultes, présents du mois de février jusqu’au mois de novembre, restent toujours au voisinage de l’eau. Avant l’acte de reproduction, les adultes se dissimulent parmi le couvert végétal ou les grosses pierres qui bordent les cascades et les zones de courant. Ces insectes alternent les périodes de repos dans la végétation avec de fréquents survols de l’eau. Leurs ailes d’une longueur de 10 à 13 mm sont marron fauve avec des marbrures noires. Les mâles sont un peu plus nombreux que les femelles.

Accouplement de Philopotamus montanus
Accouplement de Philopotamus ludificatus

Philopotamus variegatus

Ce trichoptère a des mœurs similaires au précédent. Son aspect est également très semblable. Les adultes semblent apprécier les zones de cascades où ils se dissimulent volontiers sous les grosses roches bordant le cours d’eau. Ses émergences se déroulent du début juillet jusqu’à la mi-septembre.

Philopotamus ludificatus

Ce trichoptère apprécie les torrents et rivières de montagne, entre 500 et 2500 m. Les adultes font leur apparition dès les premiers mois de l’année.
Dans la partie supérieure des grands réseaux hydrographiques, il est remplacé par Philopotamus montanus. Tout comme ses proches cousins, Philopotamus ludificatus construit des filets pour capturer ses proies dans les courants faibles sous les grandes pierres.

Si les adultes doivent inspirer le pêcheur à la mouche dans son choix d’artificielle, il ne faut pourtant pas ignorer les larves de ces insectes en réalisant quelques imitations spécifiques sous forme de nymphes.

Additionnés à quelques montages de surface et émergents, vous aurez ainsi un éventail qui ne sera certainement pas inutile en cas de pêche difficile…

larve de philopotamus montanus
larve de Philopotamus ludificatus
Zone d'habitat de Philopotamus
Zone d’habitat de Philopotamus ludificatus

Voici quelques montages

mon
Montage avec des ailes en plumes de coq pardo
mont
Modèle avec des ailes en plumes de pintade
mo
Émergente en plumes de pintade et CDC
mo
Nymphe à bille pour les zones profondes
Nymphe légère pour la pêche des radiers ou des courants
Nymphe légère pour la pêche des radiers ou des courants

 

 

 Chimarra Marginata
Un autre Philopotamidé : Chimarra Marginata

Que ce soit visuellement ou d’une manière pratique pour les pêcheurs à la mouche, les Philopotamidés sont donc bien de l’or dans nos torrents.

de l'or dans nos torrents
Philopotamus montanus – de l’or dans nos torrents

 

 Images et extraits tirés du Tome 2 de « Mes carnets de pêche à la mouche »

Vous avez aimé cet article. N’hésitez pas à le partager ou à le commenter ! Merci d’avance.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.