Ouverture de la pêche de la truite sur FRANCE 3

Ouverture de la pêche de la truite sur FRANCE 3

Encore un fois, nous avons eu droit à un magnifique reportage sur l’ouverture de la pêche lors du journal télévisé de FRANCE 3. Le journaliste interviewe des adolescents sur un parcours jeune.

Tout se passait bien jusqu’au moment où le premier garçon répondit que c’était sa première ouverture de la truite et qu’il n’avait encore rien pris. Vint alors le second qui montra fièrement les deux truites de remise qu’il avait gardées. La journaliste lui posa la question suivante : « Que t’es-tu fixé comme objectif aujourd’hui ? » « 6 truites, Madame, car c’est la limite autorisée ». Le reportage se termina ainsi en concluant que c’était encore une belle ouverture qui commençait.

La colère monte en moi. Pratiquement chaque année, nous avons droit à ce genre de reportage qui nuit totalement à toutes les actions que nous entreprenons depuis des lustres pour promouvoir une pêche raisonnable. Je dis nous car je ne suis pas le seul à essayer d’inculquer des valeurs à certains pêcheurs et plus particulièrement les jeunes, nos pêcheurs de demain.
En quelques minutes, j’ai l’impression que tout ce travail laborieux n’a servi à rien. Un tel reportage est totalement néfaste car il touche le « grand public » et montre la pratique de la pêche de loisir sous une forme archaïque et dont la seule joie se compte en nombre de captures. ARRÊTEZ avec ça ! Mesdames, Messieurs les journalistes, prenez une paire de bottes et déplacez-vous au bord de rivières sauvages au lieu de vous rendre au bord d’un canal où l’on a déversé de pauvres poissons tout frais, sortis d’une pisciculture et qui vont se jeter littéralement sur le premier appât qui leur sera présenté. En cherchant un peu, vous allez certainement trouver d’autres pêcheurs, passionnés, fuyant la foule pour se retrouver dans un milieu sauvage dans lequel ils recherchent la joie d’entendre l’eau qui coule, d’entrevoir un poisson qui ondule gracieusement entre les veines d’eau, de trouver la sérénité dans un cadre naturel splendide ou de partager un moment complice avec un ou plusieurs amis. Car le plaisir de très nombreux pêcheurs au bord de l’eau ne se compte pas en centimètres de poisson ni en nombre de captures. Contrairement à vous Madame la Journaliste, ils ont pris conscience que la survie de notre loisir doit passer par l’éducation des jeunes et des débutants en leur inculquant des notions de protection et de respect mais également la découverte des plaisirs halieutiques qui ne sont pas nécessairement obtenus en tuant tout ce qu’ils vont pouvoir attraper le jour de l’ouverture.
Que l’on favorise les zones où les poissons de lâchers sont condamnés d’avance et sur lesquelles les pêcheurs que nous nommons les viandards se massent pour exterminer tout ce qui vient à leur portée, je veux bien le concevoir. Il en faut pour tous les goûts. Mais par pitié, cessez de valoriser auprès du « grand public » cette pratique. La pêche moderne de loisir ce n’est pas cela. C’est être conscient, lorsque l’on tient une canne, que la nature est fragile, que les poissons ne grandissent pas en cinq minutes, que nos rivières et nos lacs sont agressés perpétuellement par les polluants et les rigueurs de la nature et le réchauffement climatique qui se précise. En évitant ce genre de reportage « bateau », vous aiderez sans aucun doute tous les bénévoles, les associations de pêche et les passionnés qui œuvrent dans l’ombre tout au long de l’année pour promouvoir une pêche raisonnée et résolument moderne.

Madame la journaliste, l’année prochaine, si vous cherchez un sujet pour l’ouverture de la pêche de la truite, n’hésitez surtout pas à me contacter. Je me ferai une joie de vous guider au bord de l’eau et vous démontrer sans aucune difficulté, que le plaisir à la pêche peut être permanent même si aucun poisson ne vient pointer le bout de son nez tout au long de la journée d’ouverture.

Un amoureux de la pêche et de la nature.

Si toutefois vous aviez les mêmes idéaux que moi, vos partages seront les bienvenus et vous contribuerez vous aussi à faire évoluer les mentalités et la pêche plaisir. Merci d’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest