La nymphe à vue

Reine incontestée des différentes formes de pêche en nymphe, la nymphe à vue a conquis de nombreux pêcheurs. Il faut dire qu’elle présente de nombreux atouts pour cela et plus particulièrement son côté visuel.

nymphe-à-vue800600

Cette technique de pêche à la mouche s’apparente à la chasse. Cela commence par la traque d’un poisson. Une fois repéré, il est nécessaire de bien se placer pour lancer une nymphe qui, par l’intermédiaire du courant ou de sa descendre dans la colonne d’eau, va passer dans son cône de vision. Inerte ou animée, cette mouche va déclencher une réaction d’attaque, de fuite ou d’ignorance totale. Pendant ce laps de temps, le pêcheur est en contact visuel permanent avec sa cible et son artificielle. Cela va donc lui permettre d’en tirer de riches enseignements.

De toutes les techniques de pêche à mouche, la pêche à vue est de loin celle qui est la plus intéressante pour l’évolution du pêcheur, car il peut instantanément observer les attitudes de son adversaire à la vue de la proie artificielle qui lui est proposée.

Hélas, les conditions météorologiques et les niveaux et la turbidité de l’eau ne permettent pas forcément de pratiquer cette technique en tous lieux et tous temps. L’absence d’une bonne luminosité qui voile la pellicule d’eau ou un vent soutenu qui frise la surface va gêner ou empêcher le pêcheur de voir ce qui se passe en profondeur. Impossible alors de détecter les poissons et il faudra se résoudre à employer une autre technique.

Extrait Tome 1 “Mes carnets de pêche à la mouche”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.