La chaîne alimentaire

On peut dire que la chaîne alimentaire est la transmission de l’énergie sous forme de nourriture, à travers les couches successives du règne animal.
Ce transfert s’effectue dans un cercle fermé. Les plantes nourrissent les insectes, les insectes sont mangés par les poissons. Les poissons meurent et leurs cadavres vont être décomposés par les bactéries et les champignons.  Les substances chimiques dégagées par ce processus vont ainsi enrichir le milieu et nourrir les plantes. Le dégagement de gaz carbonique engendré par l’action bactérienne va également profiter aux plantes permettant de réaliser la photosynthèse.

chaine-alimentaire800600
larves d’éphéméroptères

Chacune des espèces animales ou végétales d’une rivière à sa place dans la chaîne alimentaire. Du plus petit au plus gros, tous ont des fonctions bien précises. Si un déficit ou une extinction d’une variété se produit, la chaîne alimentaire va subir ce déséquilibre et sur plusieurs niveaux trophiques. C’est souvent les actions directes ou indirectes de l’homme qui causent des désagréments à la stabilité des milieux. Les premières perturbations sont conséquentes aux modifications apportées par l’homme à l’environnement proche de la rivière. La construction et l’établissement d’un barrage sur un cours d’eau a des effets sur la végétation et sur la faune aquatique. L’absence de crues naturelles va automatiquement entraîner une modification de l’habitat, et de ce fait, changer également le biotope. Ceci va être amplifié par une turbidité de l’eau nettement plus importante à l’aval de l’ouvrage. Avec cette eau teintée intervient un déficit en oxygène dissous qui condamne certaines espèces à disparaître de la zone aval située sous l’ouvrage d’art. Par contre d’autres peuvent profiter de ces conditions rendues plus rudes.

Elton propose une pyramide alimentaire simplifiée à 4 niveaux trophiques :

Pyramide de elton – Chaine alimentaire simplifiée à 4 niveaux

La base est formée par les producteurs sous diverses formes de phytoplancton ainsi que des végétaux supérieurs. Le deuxième maillon est constitué des consommateurs primaires, le zooplancton et les invertébrés herbivores. Juste au dessus, les consommateurs secondaires. Rang où l’on trouve les petits carnivores. Au sommet de cette pyramide, les super prédateurs, carnivores supérieurs. Il ne faut pas oublier les déchiqueteurs qui participent, comme les bactéries et les champignons à réduire la matière organique en fines particules.
Dans cette chaîne, les bactéries et les champignons recyclent la matière organique et la synthétise en éléments minéraux. Ces derniers vont permettre au premier maillon de se développer. Pour que l’ensemble fonctionne, il faut bien évidement l’apport lumineux et une remise en mouvement permanente de la matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest