Bibio marci, la mouche l’aubépine ou de la St Marc

En début de saison, Bibio marci est le premier des insectes terrestres à engendrer une activité de surface digne d’intérêt pour un pêcheur à la mouche.

Bibio marci, la mouche l’aubépine ou de la St Marc est un Diptère qui fait partie de la Famille des Bibionidés.

Dans cette famille d’insectes, 18 espèces sont présentes en France et environ 800 espèces sur Terre. La plus connue des pêcheurs à la mouche est Bibio marci, la mouche l’aubépine ou mouche de la St Marc. Ces appellations lui ont été données car elle apparaît aux alentours du 25 avril, date de la St Marc et parce qu’elle aime fréquenter les buissons d’aubépine. Les pêcheurs anglais l’appellent Hawthorn Fly.

bibio-marci
Bibio marci

 

Bibio marci est très présent au bord des eaux vives et à proximité des plans d’eau, ce diptère peut parfois tomber sur l’eau en grand nombre. L’essentiel de son activité se produit lors des journées de printemps ensoleillées. Bibio marci vole le long des haies et parmi des buissons bas. Si le vent est soutenu, sur les torrents, rivières et lacs, la plupart de ces insectes finissent sur l’eau à cause de leur vol  maladroit et lent.

bibio marci prisonniers de l'eau
Bibio marci, en fin de vie, prisonniers de l’eau.

En début de saison, Bibio marci est le premier des insectes terrestres à engendrer une activité de surface digne d’intérêt pour un pêcheur à la mouche. Lors de ses retombées importantes, Bibio Marci créé une véritable frénésie alimentaire chez chez les salmonidés et les autres poissons gobeurs, rendant infructueuse toute tentative d’utilisation d’une autre mouche artificielle. Les poissons semblent se focaliser sur cet insecte qui ne peut pas se libérer de l’élément liquide lorsqu’il tombe malencontreusement sur l’eau. Ceci en fait donc une proie facile pour les poissons.

Il est donc indispensable d’avoir quelques imitations de cet insecte dans sa boite sous peine de rentrer bredouille lors de ces apparitions printanières.

Les premiers Bibio marci apparaissent généralement au début du mois d’avril et jusqu’au à la fin du mois de mai avec une très fort pic d’activité entre la mi-avril et la mi-mai. Les femelles sont un peu plus grandes que les mâles qui sont présents en premiers, environ une semaine avant l’arrivée des femelles.

Acte de reproduction de Bibio marci sur une feuille de gentiane
Acte de reproduction de Bibio marci sur une feuille de grande gentiane.

La présence en grand nombre de Bibio marci  est due à l’éclosion en masse de leurs larves géophages (qui mange de la terre). On trouve ces dernières dans les sols humides et riches en matière organique. Les larves peuvent causer des dégâts très importants sur les racines des jeunes graminées et céréalières dans les champs et jardins.

Le corps de Bibio marci mesure environ 3 à 10 mm. L’abdomen et le thorax sont noirs et relativement brillants. Le mâle  est reconnaissable par sa tête bien ronde et ses très gros yeux. Bibio marci possède 6 pattes dont les deux premières paires sont recouvertes de poils sur les fémurs. Les femelles sont pourvues de fémurs antérieurs souvent épaissis et des tibias armés d’épines ou d’éperons (éperon apical tibial que les femelles utilisent pour enfouir leurs nombreux œufs dans le sol). Les ailes sont translucides et brillantes avec des reflets irisés. La partie supérieure du thorax est velue avec une partie centrale lisse et brillante.

Bibio marci mâle
Bibio marci – mâles

Dans les prairies et le long des berges des cours d’eau, on peut facilement distinguer les essaims de Bibio marci. En vol, cet insecte est facilement reconnaissable avec son vol pendulaire ponctué d’accélérations horizontales, un abdomen à l’oblique et des pattes qui pendent sous le corps à l’oblique et vers l’arrière.

Bibio marci
Bibio marci – Montage classique en dubbing de phoque cerclé d’un tinsel fin argenté. Ailes en plumes de coq blanc. Pattes arrières en fil de gaine électrique noire. Collerette en hackle noir.
Bibio marci
Bibio marci – Le même montage sans tinsel. A employer lors des journées nuageuses.
Bibio marci
Bibio marci – Une artificielle avec des ailes en coq teinté en violet. Cette couleur donne d’excellents résultats sur les poissons un peu éduqués.
Bibio marci
Bibio marci – Modèle émergent en phoque noir cerclé d’un tinsel argenté. Les ailes en zinc permettent de bien voir cette artificielle qui flotte bas sur l’eau. Montage très efficace en fin de journée lorsque de nombreux individus noyés flottent dans la pellicule de surface.
Bibio marci
Bibio marci – Montage aux ailes en zinc qui fonctionne très bien par grand soleil et qui est très visible.

Si par chance vous êtes au bord de l’eau par une belle journée entre la mi-avril et la mi-mai, n’hésitez pas à faire preuve d’opportunisme comme les poissons et choisissez une imitation de Bibio marci, vous ne serez certainement pas déçu.

 

Vous avez aimé cet article. N’hésitez pas à le partager ou à le commenter ! Merci d’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.