Une plus belle image de la pêche de loisir

Une plus belle image de la pêche de loisir

Dans notre société moderne, l’image à dépassé le poids des mots.

Depuis l’avènement des réseaux sociaux, c’est encore pire. Sans la présence d’un titre agressif, un post est zappé sans pitié. C’est parfois rageant mais c’est comme ça, il faut s’adapter.

C’est loin d’être le problème majeur pour nous les pêcheurs. Cette obsession de l’image, de l’exploit, de la recherche d’une reconnaissance par l’intermédiaire d’un cliché de poisson est aujourd’hui poussée à l’excès.

Une orgie de poissons

Le fil d’actualité de Facebook est bombardé de poissons capturés. Des gros, des petits, des monstres, des riquiqui, bref, tout se qui peut passer dans les mains du pêcheur. Une orgie de poissons !

Que l’on publie une photo de l’un des poissons capturés dans une journée de pêche, je veux bien mais de là à exposer la totalité de ses prises est pour moi ridicule. Cette tendance est malheureusement en progression constante et je déplore cela.

La nature, les paysages, les moments de vie, le matériel

Si la pêche de loisir est étroitement liée à nos amis à écailles, beaucoup d’autres et belles choses peuvent être présentées pour démontrer le plaisir que l’on peut éprouver au bord de l’eau. Les paysages entourant les rivières, les lacs, les étangs, la mer… nos milieux aquatiques et leur variété incroyable.

La vie au bord de l’eau est également une grande source d’inspiration. Faut-il pour cela ne pas être obsédé par le nombre de captures que l’on doit réaliser lors d’une séance de pêche.

Le matériel est également une bonne source d’inspiration sans toutefois tomber dans l’excès en publiant uniquement pour faire plaisir à ces sponsors. #lameilleurecannemachin #moulinettrucmuchafaitletaf #jmetunhtagpourfairesmart

L’excès est néfaste.

Il n’est bien sûr pas question de devenir un intégriste en bannissant les clichés de poissons. Je veux simplement vous sensibiliser au fait qu’il n’est pas vraiment utile d’immortaliser la totalité de vos prises pour les publier. L’excès est néfaste.

Présentez un beau poisson, un spécimen particulièrement beau, vos premières captures pour les novices mais par pitié, arrêtez ces étalages. Les plus remarquables pêcheurs que j’ai la chance de connaitre ne passent pas leur temps à prendre des photos de poissons et leurs publications de ce genre ne sont pas majoritaires.

Pour moi, cette pratique est nocive car je connais très bien la difficulté que peut représenter cette action, le temps que cela peut réellement prendre lorsque l’on recherche la photo parfaite. C’est souvent faire prendre des risques supplémentaires à sa capture et c’est parfois aussi dangereux pour cette dernière que le malheureux novice qui pose son poisson sur l’herbe sans savoir qu’il risque d’être lynché à la publication de sa photo.

Je sais que certains d’entre vous vont réfléchir à mes propos et modifier leurs habitudes. Il suffit parfois de sensibiliser pour avoir un effet rapide sur les comportements. La preuve en est que depuis que certains d’entre-nous ont insisté sur le fait qu’il valait mieux garder les poissons dans l’eau pour les photographier, on ne voit pratiquement plus que ce genre d’image sur laquelle on peur voir une truite exposée à l’air libre. C’est déjà un net progrès. Mais cela concerne plus particulièrement les pêcheurs de salmonidés et de carpes. Les pêcheurs de carnassiers, pas tous bien sûr, mais certains, ont encore la fâcheuse manie de saisir leurs captures par la gueule et hors de l’eau, image que je trouve épouvantable, irrespectueuse et moche pour finir. Ce n’est vraiment pas la meilleure manière de mettre en valeur un black bass, une perche ou un bar. Ce n’est pas non plus une photo qui souligne le respect que l’on doit avoir pour nos partenaires de jeu lorsque l’on se prétend être un véritable passionné.

Pour moi, le prochain stade d’évolution que les pêcheurs sportifs doivent atteindre est le suivant : limiter ces clichés au bénéfice d’images mettant en valeur toutes les autres merveilles naturelles qui embellissent chaque instant de ces précieux moments que nous passons au bord de l’eau. Ce qui est certain c’est que cela fera bien plus rêver tous ceux qui souhaiteront un jour rejoindre la grand famille des pêcheurs sportifs.

Hervé THOMAS

Merci à tous ceux d’entre vous qui véhiculeront mon message en le partageant

<॰)))>< <๏)))>< <॰)))><

mouche montage avancé

 

alamandre tachetée (Salamandra salamandra)

Vous avez envie de partager de belles photos, rejoignez notre groupe Facebook

https://www.facebook.com/groups/932854887059837/

https://www.facebook.com/groups/932854887059837/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest